Ronnie Coleman, le plus colossal des bodybuilders

Ronnie Coleman, le plus colossal des bodybuilders

Avec son physique de superhomme, ses mensurations hors normes et  son entrainement acharné, Ronnie Coleman est devenu en 20 ans, une des figures les plus  spectaculaires de l’univers du Bodybuilding.

Reading TimeTemps de lecture estimé: 6 minutes

Ronnie Coleman force aussi l’admiration par son palmarès de trophées qu’il a su conquérir, avec ténacité, tout au long de son parcours, entre 1998 et 2007.

Le développement de sa musculature dès son plus jeune âge :

Le 13 mai 1964, Ronnie Coleman voit le jour en Louisiane, aux États-Unis. Jeune adolescent, il souhaite devenir footballeur professionnel. Doté d’une forte volonté et afin de mettre toute les chances de son côté pour atteindre son rêve, Ronnie Coleman commence donc la musculation dès ses 13 ans.

Développant ainsi les bases de sa musculation, Ronnie Coleman  possède déjà une musculature remarquable à ses 19 ans.   Il fait alors le choix de se tourner vers le powerlifting. Représentant un sport de  force, Ronnie Coleman apprend avec le powerlifting à soulever des barres beaucoup plus lourdes que celles utilisées dans l’haltérophilie, à partir de mouvements assez basiques tels que le soulevé de terre, le développé couché et les squats.  Pendant ses années de powerlifting, Ronnie Coleman acquiert une force remarquable.

Tout en pratiquant son sport de force, Ronnie poursuit ses études en comptabilité dont il finit par décrocher la maitrise. Son diplôme en poche, les débuts professionnels de Ronnie sont difficiles. Il vit de petits jobs et se propose comme policier réserviste, poste qu’il occupera  jusqu’en 2003.

Sa rencontre avec le culturisme se réalise grâce à un propriétaire d’une salle de gym qui voyant déjà tout le potentiel de Ronnie Coleman, lui propose une adhésion à vie gratuite dans sa salle.

Ronnie Coleman délaisse alors le powerlifting pour se tourner vers le culturisme

Un entrainement acharné avec des charges énormes :

Avec le powerlifting, Ronnie Coleman a réussi à assimiler, au plus haut niveau, les mouvements de force athlétique. Il mettra alors à profit cette expérience pour la construction et l’intensification de sa masse musculaire.

Contrairement à l’avis de la plupart des entraineurs, Ronnie Coleman  fonde son entrainement sur des exercices de bases tels que les soulevés de terre et les squats, accompagnés de charges énormes.

Assister à ses entrainements relève du spectaculaire, comme le démontrent ses multiples vidéos, présentes sur You Tube.

Dans « The Unbelieveable », nous pouvons voir Ronnie Coleman réaliser des séries de  soulevées de terre  de  800 Poundsx2, c’est-à-dire 360 kilos de charge, de chaque côté de la barre.

Ou encore dans « The Cost of Redemption »  où il effectue deux répétitions aux squats à 360 kg. Tout simplement impressionnant !

Ronnie Coleman a donc opté pour son entrainement, pour des exercices de Powerlifting et  l’utilisation de charges libres. Il utilise très peu d’appareils guidés. Ronnie Coleman effectue des séries courtes avec des charges extrêmement lourdes et des répétitions élevées.

Chaque vidéo réalisée de ses entrainements montre un Ronnie repoussant à chaque fois, un peu plus ses limites.

A cet entrainement, Ronnie Coleman joint une alimentation équilibrée et adaptée à ses efforts et à ses objectifs. Résultats, il effectue comme beaucoup de bodybuilders, 6 repas par jour, répartis au court de la journée, pour un total de 5560 calories.   

Résultats de ses entrainements : un physique hors normes

Si nous ne connaissons pas toujours les mensurations de nos athlètes préférés, celles de Ronnie sont devenues tout simplement mémorables de par leur caractère hors norme.

Ronnie Coleman affiche donc les mensurations suivantes :

  • Taille : 1,80 m
  • Poids en compétition: 161 kg (Ronnie détient le record du poids en compétition)
  • Tour de taille:105 cm
  • Biceps: 61,5 cm
  • Poitrine: 147 cm
  • Cuisses: 96 cm
  • Mollets: 53 cm
  • Taux de graisse corporelle : 3 % (Ronnie est le plus massif des bodybuilders, mais aussi le plus sec en compétitions. Cette sèche remarquable rend le physique de Ronnie encore plus spectaculaire).

 

Une musculature aux multiples trophées :

Le travail acharné et son physique imposant ont propulsé Ronnie Coleman au rang du meilleur bodybuilder au monde.

Il faut dire qu’en termes de culturisme, Ronnie Coleman affiche un parcours plus que brillant :

  • Il obtient sa carte de bodybuilder professionnel en 1991
  • 5 ans seulement après sa reconnaissance professionnelle, Ronnie décroche  son premier titre en 1996.
  • Deux ans plus tard, en 1998 il arrive à la première place de Mr Olympia, le plus reconnu des concours de bodybuilding.
  • Il remportera la prestigieuse compétition de Mr. Olympia 8 fois de suite. Entre 1998 et 2005, impossible de détrôner le colosse. Il détient alors le record de titres de Mr Olympia. En 2006, il sera  cependant battu par Jay Cutler et se placera à la deuxième place.

 

Retour sur ses années de compétitions, entre 1990 et 2007 :

  • 1990: Il tente la compétition de Mr. Texas pour la catégorie poids lourds et arrive 3e du concours national NPC, toujours dans la catégorie poids lourds.  
  • 1991: Il concourt pour Mr Univers et le Championships USA NPC dans la catégorie poids lourds où il se classe 14e. Mais ses meilleures performances seront pour le championnat national NPS, catégorie poids lourds où il se place 4e et le championnat mondial amateur de l’IFBB qu’il remporte.
  • 1992: Cette année-là, il concourt dans trois compétitions ( le Night of Champions – IFBB, Chicago Pro Invitational – IFBB et Mr. Olympia) où il se place 14e et 11e pour les deux premiers et n’arrive pas à se classer pour le dernier.
  • 1993: Au Chicago Pro Invitational – IFBB, il arrive 6e. Au Grand Prix France – IFBB, il se place 4e et au Grand Prix d’Allemagne – IFBB, 6e. Il tente également le Niagara Falls Pro Invitational – IFBB, et se place 6e.
  • 1994 : Il concourt de nouveau pour le Grand Prix de France – IFBB et le Grand Prix d’Allemagne – IFBB, où il décroche la3ème place pour les deux compétitions. Au San Jose Pro Invitational – IFBB, il sera 4e.
  • 1995: Cette année, Ronnie déroche son premier titre professionnel lors du Canada Pro Cup – IFBB. Il participe aussi à 6 autres compétitions à travers le monde : Grand Prix de France – IFBB (4e),Grand Prix de Russie – IFBB (6e), Grand Prix d’Ukraine – IFBB (3e), le Houston Pro Invitational – IFBB (6e),  leNight of Champions – IFBB (3e) et Mr. Olympia – IFBB (11e).
  • 1996: Cette année-là, Ronnie remporte de nouveau son prix au Canada Pro Cup – IFBB. Il monte dans les classements des 6 autres compétitions, par rapport à l’année précédente : Florida Pro Invitational – IFBB (2e), Grand Prix d’Angleterre – IFBB (5e), Grand Prix d’Allemagne – IFBB (5e), Grand Prix d’Espagne – IFBB (5e), Night of Champions – IFBB (2e) et Mr.Olympia – IFBB (6e).
  • 1997: Une année chargée en compétitions puisque Ronnie va concourir pour 11 événements : le Arnold Classic – IFBB (4e), le Grand Prix de la République tchèque- IFBB (4e), le Grand Prix d’Angleterre – IFBB (5e), le Grand Prix de Finlande – IFBB (3e), le Grand Prix d’Allemagne – IFBB (5e), le Grand Prix d’Hongrie – IFBB (6e), le Grand Prix de Russie – IFBB (1er), le Grand Prix d’Espagne – IFBB (7e), le Ironman Pro Invitational – IFBB (3e), Mr. Olympia – IFBB (9e),  le San Jose Pro Invitational – IFBB (6e).
  • 1998: Année où Ronnie se démarque et rentre dans la légende du Bodybuilding.Il devient enfin Mr. Olympia et remporte le titre de 4 autres compétitions : le Grand Prix de Finlande – IFBB, le Grand Prix d’Allemagne – IFBB, le Night of Champions – IFBB, le Toronto Pro Invitational – IFBB. Il décroche aussi la seconde place de San Francisco Pro Invitational – IFBB.
  • 1999: Il maintient son titre de Mr Olympia ainsi que celui du Grand Prix d’Angleterre – IFBB. Il est également champion du monde au World Pro Championships – IFBB.
  • 2000: Il maintient ses trois précédents titres.
  • 2001: Il renouvelle son titre de Mr Olympia pour la troisième fois et arrive 1er pour le Arnold Classic – IFBB, ainsi que pour le Grand Prix de Nouvelle-Zélande – IFBB.
  • 2002: Il trône toujours à la première place de Mr. Olympia. Il remporte le Grand Prix de Hollande – IFBB, et se place second au Show of Strength Pro Championship – IFBB.
  • 2003: 6e fois Mr. Olympia. Il remporte aussi le Grand Prix de Russie – IFBB.
  • 2004: Ronnie trône aux premières place des compétitions suivantes : Grand Prix d’Angleterre- IFBB, Grand Prix d’Hollande – IFBB, Grand Prix de Russie – IFBB, et toujours Mr. Olympia – IFBB. Ronnie est au summum de sa gloire.
  • 2005: Il détient le record des titres de Mr. Olympia en le remportant pour la 8e fois consécutive.
  • 2006: Cette année, malgré un bon classement, Ronnie commence sa courbe descendante des classements en ne remportant que les secondes place des concours suivants : Grand Prix d’Autriche-IFBB, Grand Prix de Hollande – IFBB, Grand Prix de Roumanie – IFBB, et le fameux Mr. Olympia – IFBB où il se fait dépasser par Jay Cutler.
  • 2007: Il se place seulement 4e à la compétition de Mr. Olympia. Ronnie se retire cette même année, des compétitions.

Ronnie Coleman reste une figure incontournable du Bodybuilding, détenant toujours à l’heure actuelle, le record de titres de Mr. Olympia ainsi que le record du poids en compétition de 160 kilos.  Ronnie avouera en 2012, avoir eu recourt aux Stéroïdes en 1995 afin de booster sa prisse de masse.

Malgré son départ des compétitions, Ronnie reste très impliqué dans le milieu du culturisme. Il apporte des conseils en nutrition . Ronnie Coleman a aussi sorti sa propre marque de compléments alimentaires afin d’aider les adeptes du culturisme à développer au maximum leur potentiel physique.   

 

un commentaire

  1. J'aurai aimé voir ce que cela aurait donné si Arnold et Ronnie étaient de la meme génération.

Laisser un commentaire