Hormones thyroidiennes, on vous dit tout !

Hormones thyroidiennes, on vous dit tout !

Tout comprendre sur la thyroïde et les hormones thyroïdiennes : leur influence sur le corps humain et leur impact sur la vie du sportif.

 

Reading TimeTemps de lecture estimé : 10 minutes

thyroidLes références historiques à ce qui nous est connu comme la glande thyroïde aujourd’hui trouve ses racines dans les temps anciens et l’histoire médicale précoce. Il faut remonter à 1600 avant JC, où les Chinois utilisaient une éponge brûlée et des algues pour traiter l’élargissement de la thyroïde. Des traces ont également été trouvée dans la médecine ayurvédique indienne.

L’utilisation de ce traitement a ensuite évoluée au fil du temps. Il y avait une épidémie de goitre dans les Alpes où elle a d’abord été décrite comme une tumeur du cou en 14eme siècle. Cependant, c’est seulement en 1475 que Wang Hei décrit anatomiquement la glande thyroïde.

En 1656, que Thomas Wharton a nommé la glande thyroide, en raison de sa forme de bouclier. En 1811, à Paris a été découvert l’iode dans les algues brûlées et il a directement été spéculé que c’était l’ingrédient actif qui rendait le traitement de hyperthyroïdie efficace.

Après 10 ans, Proust recommande l’iode comme traitement et Robert Graves, quant a lui, a dans la foulée a publié un ouvrage sur le goitre en 1835.
C’est au 19ème siècle, que la thyroxine (T4) a été isolée par Edward Calvin Kendall. C. R. Harington a alors synthétisé l’hormone, suivi par la T3 qui fut aussi isolée et synthétisée a son tour.

Ces deux hormones ont depuis constamment été améliorées et mises à disposition médicale pour le bien être de tous. Aujourd’hui, les hormones thyroïdiennes naturelles qui contiennent un mélange de T4 et de T3 fournissent des traitements efficaces pour divers troubles d’hormones thyroïdiennes.

L’hormone de la thyroïde est sécrétée par la glande en forme de papillon située à la base de votre cou, la thyroïde, qui se trouve en face de la trachée, et juste en dessous des cordes vocale ou du larynx. Bien que petite, la thyroïde joue un grand rôle dans le contrôle de beaucoup de nos processus corporels avec les hormones thyroïdiennes T3 et T4 action t3-t4qu’elle libère, principalement pour la régulation du métabolisme. Vous pouvez vous sentir fatigué la plupart du temps ou vous sentir agité, et perdre ou gagner du poids, même avec un régime alimentaire approprié.

Votre rythme cardiaque et votre température corporelle peuvent être soulevées et abaissées. Elle contrôle la vitesse à laquelle la nourriture se déplace tout au long de votre tube digestif, la décomposition de la nourriture et de la convertir en énergie, le taux auquel votre corps brûle des calories, et avec quelle rapidité les cellules se régénèrent et sont reconstituées.

Les maladies de la thyroïde tels que les goitres, hyperthyroïdie et hypothyroïdie, dépendent de la façon dont trop ou pas assez de cette hormone est produite.

Production d’hormones thyroidiennes

La production des hormones thyroïdiennes affecte tous les organes et les cellules du corps. Il existe deux types d’hormones libérées par la glande thyroïde: la thyroxine (T4) et la tri-iodo-thyronine (T3). La glande thyroïde utilise deux matières premières dans la production des hormones thyroïdiennes:

t3 - t4 hypotalamus

Iodine.

Les cellules thyroïdiennes ont une fonction unique spécialisées pour absorber et utiliser l’iode dans ses processus. L’iode provient de la nourriture que vous mangez, reprise dans la circulation sanguine par les cellules épithéliales thyroïdiennes qui contiennent un sym-porteur de sodium-iodure sur sa membrane plasmique externe. Une fois que l’iodure est emprisonné, il est ensuite transporté dans la lumière du follicule avec la thyroglobuline.

iode thyroid

Tyrosines.

Ceux-ci viennent de la thyroglobuline, une grande structure de glycoprotéine synthétisée par les cellules épithéliales de la glande thyroïde ensuite sécrétées dans le lumen du follicule. Les résidus de tyrosine forment deux groupements mono-iodo-tyrosine (MIT) et di-iodo-tyrosine (DIT). Deux tyrosines di-iodées lorsqu’elles sont reliées forment la thyroxine, et une particule du MIT et une particule de DIT combinées produisent la tri-iodo-thyronine.

Il est essentiel d’avoir un approvisionnement adéquat d’iode afin de parvenir à des niveaux normaux de production de l’hormone thyroïdienne. La carence en iode empêcherait la thyroïde de produire les hormones thyroïdiennes, et pourrait avoir des effets néfastes sur la croissance de votre corps, le métabolisme, la fréquence cardiaque, d’autres fonctions critiques, et votre bien-être global. L’iodure est la première à prendre place dans la synthèse, qui est ensuite convertie en iode et, éventuellement, condensée en résidus de tyrosine.

Molecule_Acide-Amine_Tyrosine

L’enzyme de la peroxydase thyroïdienne sert de catalyseur pour l’iodation de tyrosines sur la thyroglobuline, et la synthèse d’agents biologiques active la T3 et la T4. La réaction avec l’enzyme de thyroperoxidase permet aux hormones thyroïdiennes d’accumuler dans le colloïde du follicule, puis sur la surface des cellules épithéliales thyroïdiennes. Ces cellules ingèrent le colloïde par endocytose et les vésicules fusionnent avec les lysosomes endocytose, en libérant donc des hormones thyroïdiennes.

La glande thyroïde coopère avec la glande pituitaire qui libère la TSH ou hormone stimulant la thyroïde. La sécrétion de TSH provoque la glande thyroïde afin d’en libérer plus, un niveau de TSH élevé signifie qu’il n’y a pas assez de thyroïde et une TSH basse signifie qu’il y en a trop. La thyroïde fonctionnant normalement produit environ 80% de T4 et environ 20%de T3.

 

T3: Triiodothyronine

La triiodothyronine ou T3 est l’une des deux hormones produites par la glande thyroïde, l’autre étant la T4. La T3 est identique à la T4, avec la particularité d’avoir moins d’atomes d’iode au sein de chaque molécule. La T3 est l’hormone la plus active produite à partir de la T4, qui est dés-iodée par 3 enzymes dé-iodinases.

La triiodothyronine est composée de:
Thyro-3 - 25mcg - 30 tabs Alpha-Pharma– Type I qui est présent dans les reins, le foie, la thyroïde et l’hypophyse.
– Type II trouvé dans le SNC, l’hypophyse, les vaisseaux du cœur et le tissu adipeux brun.
– Type III présent dans le placenta, le système nerveux central, et un hémangiome.

Les effets de T3 sur les tissus cibles sont plus puissants que les effets de la T4. La plupart des T3 que votre sang contient se lient à la protéine, et celles qui ne le font pas sont appelées les T3 libre. Mesurer la T3 dans votre sang peut aider les médecins à déterminer si vous avez un problème de thyroïde.

Les troubles potentiels seraient l’hyperthyroïdie lorsque la thyroïde produit des hormones excessives, l’hypothyroïdie lorsque les glandes thyroïdiennes ne produisent pas des quantités normales d’hormones thyroïdiennes, la paralysie périodique thyro-toxique qui se traduit par une faiblesse musculaire ou le goitre nodulaire toxique lorsque la glande thyroïde fonctionne mal et avoir des excroissances arrondies.

T4: Thyroxine

thyroid hormone moleculeLa thyroxine ou T4 est la pro-hormone produite par la glande thyroïde avec la T3. La T4 dans le sang crée aussi des liaisons avec des protéines, tout comme la T3, et celles qui ne le font pas et demeurent non liées sont appelés les T4 libres. Elle est composée de quatre molécules d’iode attachées à sa structure moléculaire globale, ce qui affecte presque tous les processus du corps humain.

Elle est peut-être moins forte que la T3 mais elle produit en quantités sensiblement plus élevées et a une demi-vie plus longue. Elle est considérée comme la pro-hormone étant donné qu’elle sert de réservoir pour la T3, là où les T4 sont converties en tant que tissus que votre corps exige.

Mesurer les T4 peut aider à diagnostiquer des problèmes de thyroïde, où des symptômes incluant les poches sous les yeux, la sécheresse, l’irritation, le gonflement, la sécheresse de la peau, la perte de cheveux, l’augmentation du rythme cardiaque, les changements de poids, l’anxiété, les troubles du sommeil, la fatigue, la constipation et les menstruations irrégulières.

Les hauts et les bas niveaux indiqués par un test T4 indiqueraient des troubles semblables à ce que les médecins peuvent trouver lors de l’exécution d’un test de T3.

Utilisations médicales pour les hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes sont très utiles en termes d’applications médicales. Les hormones T3 et T4 sont couramment utilisées pour traiter l’hypothyroïdie, qui est une affection causée par le manque de production naturelle de la glande thyroïde. L’hypothyroïdie est normalement provoquée par la maladie de Hashimoto, un affaiblissement par inadvertance de la glande thyroïde par des traitements de radiothérapie ou d’une chirurgie ou par des médicaments qui réduisent les niveaux d’hormone de la thyroïde.

Le traitement hormonal de la thyroïde se fait dans l’espoir de reproduire la fonction thyroïdienne normale. La T4, qui est pure, et la thyroxine synthétique, sont les meilleures choses pour agir comme une hormone thyroïdienne naturelle et cela fonctionne à merveille pour remplacer l’hormone manquante.

 

Les hormones thyroïdiennes peuvent être ingérées oralement et l’intestin les absorbe bien. Elles ne doivent être prises plus d’une fois par jour parce que les hormones restent à l’intérieur de notre corps pendant une longue période de temps, de plus elles apparaissent à des niveaux très stables lorsqu’elles circulent dans le sang.

Le but ultime du traitement de la thyroïde est de maintenir les fonctions thyroïdiennes au même rythme que pour les personnes n’ayant pas de problèmes de thyroïde. Le meilleur moment pour prendre la TSH se trouve en se levant le matin, quand vous vous réveillez avec un estomac vide, puisque la TSH peut être plus difficile à absorber en présence de nourriture. La clé pour une thyroïde qui fonctionne bien est d’être cohérent dans la prise du médicament d’hormone thyroïdienne au même moment tous les jours, mais assurez-vous de vérifier avec votre médecin ou un pharmacien si vous prenez d’autres médicaments.

Des études montrent que les patients atteints d’hypothyroïdie qui prennent des hormones thyroïdiennes pour des usages médicaux obtiennent des changements positifs, qui comprennent les éléments suivants:

  • Un niveau d’énergie sensiblement amélioré tout au long de la journée.
  • Régulation de l’humeur, du bien-être général et stimulation des fonctions mentales comme la conservation de la mémoire et la pensée critique.
  • Un niveau inférieur de triglycérides et de cholestérol.
  • Normalisation de la croissance chez les enfants qui a été retardée en raison de l’état. Une poussée de croissance immédiate, comme si la thyroide fonctionnait à nouveau quand ils prennent des doses adéquates.

 

Utilisations sportives des hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes ne sont pas étrangères quand cela vient au monde sportif. Les sports et leur entraînement quotidien vigoureux et punitifs peuvent épuiser le corps, et affectent directement la glande thyroïde. Les hormones thyroïdiennes se présentent sous plusieurs formes dans cette discipline.

Des médicaments d’ordonnance tels que les pilules et comprimés à ingérer sous forme de poudre.Il convient également de noter que le niveau des hormones thyroïdiennes détermine la vitesse ou le ralentissement du métabolisme de base, c’est une information vitale pour tous les coureurs et les culturistes.

Mettre le corps dans une situation similaire à l’hyperthyroïdie permettra à l’utilisateur de brûler plus de calories sous forme de chaleur, une élévation de la température du corps appelée thermogenèse.

Il y a encore un débat scientifique en cours sur la façon dont les hormones thyroïdiennes sont utilisées en tant que complément d’amplification de la performance, car il y a aussi une corrélation voulant que l’entraînement intense puisse surtaxer la glande thyroïde au fil du temps. Cela peut facilement agir à contre-sens, étant donné l’importance et la valeur que la glande thyroïde joue dans notre vie de tous les jours.

C’est un fait prouvé que courir en mode d’endurance peut réduire la production de l’hormone thyroïdienne et finalement le coureur ou le culturiste devra aborder un médecin ou un coach spécialisé.

 

Les hormones thyroïdiennes pour perdre du poids

imagesIl a été conclu auparavant que la thyroïde joue un rôle essentiel entre le poids corporel, le métabolisme, et à aider notre corps à rester au chaud, utiliser l’énergie de manière efficace, et garder notre cerveau, cœur, muscles et autres organes en état de fonctionner comme ils doivent.

L’hormone thyroïdienne régule le métabolisme chez les humains et les animaux. Le métabolisme peut être mesuré par la quantité d’oxygène qui est utilisée par notre corps dans une période de temps spécifique. Le BMR ou taux métabolique de base, est le chiffre obtenu lorsque la mesure est prise au repos. Le BMR était l’un des principaux indicateurs de test permettant de déterminer si un patient avait une thyroide sous-performante ou hyper-performante.

Le T3 participe également à un rôle important dans l’augmentation de la BMR d’une personne. Lorsque les hormones thyroïdiennes sont introduites dans le système, elles augmentent le taux de métabolisme et peuvent:

  • Augmenter le nombre de calories nécessaire pour les processus normaux du corps, même lorsque le corps et les muscles sont passifs et au repos.
  • Augmenter la répartition et l’utilisation de la plupart des macromolécules de nutriments créés dans le corps.
  • Augmenter la quantité d’énergie et d’oxygène que notre corps utilise.
  • Augmenter le complexe primaire de génération d’énergie dans le corps, qui est la population d’ATPase, de sodium et de potassium.

f300x0-238038_238056_103Compte tenu des avantages, les hormones thyroïdiennes peuvent être prises en tant que supplément de perte de poids, en particulier dans le cas où il suscite le métabolisme des acides gras et se décompose de la graisse entreposée dans les tissus adipeux.

Dit simplement, le T3 en hormones thyroïdiennes augmente le taux de métabolisme de base global qui digère tous les groupes d’aliments plus efficacement, déverrouille l’énergie massive à utiliser pour le corps, et peut avoir un effet profond et immédiat chez les personnes en surpoids à l’hypothyroïdie diagnostiquée ou non.

La création d’un régime d’exercice complété avec des suppléments réguliers d’hormones thyroïdiennes donne un résultat plus efficace parce que l’hormone donne au corps une abondance d’énergie qui encourage des mouvements vigoureux. Contrairement aux stimulants artificiels comme la synéphrine ou la caféine, les suppléments d’hormones thyroïdiennes augmentent le taux du métabolisme, sans l’effet du trac et ne fournissent pas un « crash » lorsque les effets se dissipent.

Il convient de noter que le supplément devrait être pris avec modération et l’utilisateur doit garder à l’esprit de ne pas en prendre trop et entrer en état d’hyperthyroïdie.

Laisser un commentaire