Comment fonctionnent nos muscles?

Comment fonctionnent nos muscles?

Les êtres humains et les animaux sont dotés de trois types de muscles.

Reading TimeTemps de lecture estimé: 3 minutes

Nous pouvons distinguer les muscles squelettiques, les muscles lisses et les muscles cardiaques. Ces muscles peuvent se différencier par leur composition (fibres, protéines…), leur localisation ou encore leurs fonctions. Ainsi les muscles cardiaques sont ceux qui forment les parois du cœur tandis que les muscles lisses forment les parois des organes creuses comme la vessie, l’estomac, etc. Les muscles lisses et les muscles cardiaques sont appelés des muscles involontaires. Cette appellation vient du fait que ces muscles ne sont pas contrôlés de manière consciente par le cerveau.
Les muscles volontaires dont nous disposons sont les muscles squelettiques. Ils sont ceux qui nous permettent de faire des mouvements. Ils interagissent avec les os par le biais des tendons pour actionner les diverses articulations du corps. Même si nous contrôlons une grande partie des mouvements que peuvent faire les muscles squelettiques, il y a quelques mouvements d’ajustement qui sont totalement involontaires. Comment fonctionnent nos muscles squelettiques ?

De quoi nos muscles sont faits ?

Encore appelés muscles striés, les muscles squelettiques coordonnent nos mouvements de la tête aux pieds. Un muscle strié peut être considéré comme un fagot de fibres musculaires compartimentées et entourées par une membrane appelée sarcolemme. À titre d’exemple, les plus petits muscles du corps humain contiennent des dizaines de milliers de fibres musculaires. Chaque fibre musculaire composée de myofibrilles constituées à leur tour de deux filaments : la myosine et l’actine. Ces deux filaments interagissent pour créer la contraction musculaire. En effet, c’est le mouvement transversal de la myosine autour de l’actine qui engendre le rétrécissement des fibres musculaires et donc la contraction.

Quels sont les différents types de contractions musculaires ?

Dans nos différents mouvements quotidiens, nous adoptons des postures qui amènent nos muscles à avoir des réactions diverses. Nos muscles réagissent de façon différente selon le mouvement du corps. Il existe trois types de mouvements fondamentaux que les muscles peuvent effectuer. Ces mouvements sont appelés des contractions musculaires. On distingue :

La contraction musculaire concentrique

La contraction concentrique est celle au cours de laquelle les muscles se raccourcissent sous l’action de la myosine et de l’actine. Par exemple, la contraction qui se produit sur votre biceps lorsque vous fléchissez votre bras est une contraction concentrique. Cette contraction est dite positive et fait partir des contractions isotoniques.

La contraction musculaire excentrique

Encore appelée contraction négative, ce deuxième type de contraction isotonique est en quelque sorte opposée à la contraction concentrique. Au cours d’une contraction excentrique, les extrémités du muscle s’éloignent. Cette contraction se produit dans une situation où l’effort nécessite que le muscle soit dans sa forme la plus longue. Une contraction est dite excentrique lorsque vous appliquez une force sur un objet tout en ayant le muscle responsable d’effort tendu.

La contraction musculaire isométrique

La contraction isométrique est une contraction qui caractérise l’état statique d’un muscle soumis à un effort. Dans ce type de contraction, le muscle sollicité ne change pas de taille. C’est une contraction musculaire qui peut prendre effet après une contraction concentrique ou excentrique.

Quel impact le fonctionnement musculaire peut-il avoir sur les exercices de musculation ?

Vous vous demandez sans doute en quoi maitriser le fonctionnement des muscles vous est utile. Le fonctionnement des muscles squelettique est une notion très importante à connaître. Cette notion vous permettra de choisir les meilleurs exercices qui correspondent à vos objectifs.
Ainsi, si votre objectif est d’augmenter votre force, vous devriez prioriser les exercices qui provoquent des contractions isométrique et excentrique. La contraction excentrique par exemple, à l’avantage de travailler un nombre important de muscles et particulièrement ceux qui ne sont pas souvent sollicités. Vous devez tout de même combiner ces exercices avec d’autres exercices pour donner plus de souplesse à vos muscles. Car des contractions isométriques répétées auront tendance à réduire la vitesse de contraction des muscles concernés. L’inconvénient avec la contraction excentrique, c’est le fait qu’elle nécessite des charges trop lourdes. Vous devez savoir donc que ces types de contractions augmentent les risques de blessure. Il serait donc judicieux de ne pas trop pousser les muscles.
Par contre si votre objectif est de gagner de la masse musculaire, la contraction concentrique est votre meilleur atout. Vous devez privilégier les exercices caractérisés par la contraction positive. Cette contraction est la plus utile dans le développement musculaire. Les exercices basés sur cette contraction vous permettent d’augmenter rapidement le volume des fibres musculaires. Ils vous permettent également d’améliorer votre endurance. La répétition des exercices déterminera la vitesse à laquelle vos muscles se développeront. Plus vous répéter et plus vos fibres musculaires augmenteront en volume.
L’être humain est fait d’os, de chaire. La chaire est essentiellement composée de tissus musculaires. Les muscles que nous arrivons à contrôler sont les muscles squelettiques. Ils nous permettent de marcher, de porter des objets, de rire, de parler, etc. il nous permet tout simplement de bouger. Nous avons plus de 600 muscles striés qui sont eux-mêmes composés des centaines de milliers de fibres musculaires. Dans leurs manières de bouger, les muscles subissent trois types de contraction à savoir : les contractions concentrique, excentrique et isométrique. Il est important de connaître ces différents mécanismes pour optimiser ces exercices de musculation. Cependant la contraction concentrique est la seule capable de procurer un développement musculaire intense et l’amélioration de l’endurance. Alors que les contractions excentrique et isométrique sont plus adaptées pour améliorer la force musculaire.

un commentaire

  1. Un article complet pour se lancer dans la musculation. Par contre, j'hésite pour les compléments. Mais bon, je peux déjà me fier à mon programme.

Laisser un commentaire